Les trente glorieuses dans une vallée de montagne

ATELIERS



Technique simple, possibilités infinies : la pratique radiophonique est facilement accessible, et permet à chacun de s'exprimer. Nous concevons les ateliers comme des moments d’ouverture au monde et à la créativité, d’émancipation et de renforcement de l’autonomie, dans une perspective d’éducation populaire. Nos ateliers s’adressent à tous les publics : enfants et adolescents, familles, scolaires, publics des médiathèques, des musées, personnes incarcérées, personnes en insertion…

Nous mettons en œuvre dans les ateliers notre vision élargie du documentaire sonore. Autant que possible, nous adossons nos ateliers à des démarches d’auteurs : les frontières entre « le public », « l’auteur », « l’artiste » sont poreuses, chacun est mis en situation, par des moyens très concrets, d’exercer son pouvoir d’invention de la réalité. De manière ludique, nous abordons tous les aspects de la chaîne de la création radiophonique, par la pratique directe : l’écoute, l’entretien, la prise de son, la réalisation, la diffusion.


L'association L'orage propose des ateliers adaptés aux besoins de ses partenaires. 

Un exemple d'atelier pour les collégiens :  
Patrimoine et création sonore
à écouter sur le blog Patrimoine et création sonore

Un atelier proposé depuis 2011 aux collégiens des Bouches-du-Rhône, dans le cadre des Actions éducatives du Conseil départemental. Les enseignants peuvent en faire la demande pour leur classe via le site du Conseil Départemental (thème "Actions artistiques et culturelles", sous-thème "Patrimoine et architecture").

Cet atelier se déroule en cinq séances et aboutit à la production collective d'une création sonore. Cet atelier peut être adapté à d'autres publics (nous contacter).

photo Boris Nicot
 


La classe de quatrième Vasarely du collège Versailles à Marseille enregistre son émission La cent dixième rue dans les locaux de radio Grenouille.


Présentation détaillée de l'atelier Patrimoine et création sonore

Contenu
Au cours de cet atelier, nous accompagnerons les jeunes dans la réalisation d'une création sonore de type reportage, d'une quinzaine de minutes environ, autour d'un lieu à définir avec l'enseignant.


Ensemble, nous imaginerons un objet radiophonique autour de la visite d'un lieu patrimonial du département. Le lieu est à choisir en cohérence avec les orientations pédagogiques prévues par le professeur. Toutes les propositions sont envisageables : un musée, un bâtiment remarquable ou banal, une cité, un lieu mémorial, un service d'archives, une entreprise, une usine, un espace naturel, un port...


Dans ce lieu, les élèves réalisent des interviews de témoins et des enregistrements d'ambiances sonores. Les rendez-vous avec les témoins seront pris à l'avance, mais on cherchera aussi à faire des rencontres spontanées sur place.


Par des techniques simples, il s'agit d'aborder la vie d'un lieu. Nous proposerons en particulier aux jeunes de se mettre à l'écoute de la richesse et de la variété du patrimoine oral qui les entoure, en recueillant la parole des personnes qui fréquentent le lieu ou qui y travaillent. Nous leur proposerons également de se mettre à l'écoute de la sonorité propre du lieu (les pas, le vent, les résonances, les portes, les objets...).


L'outil sonore, d'une grande richesse pédagogique, a beaucoup à apporter aux jeunes : une posture d'écoute, une démarche de questionnement et d'analyse sur son environnement, une possibilité d'expression, un média pour la transmission orale. Il ne s'agit pas de viser la formation technique des collégiens, mais d'utiliser le son comme un moyen pour les jeunes de s'engager dans une démarche d'enquête et de construire un propos documentaire, de type radiophonique :
- questionner, rechercher des contenus d'information dans la mémoire orale d'habitants d'un territoire
- développer des capacités d'écoute, d'à-propos, d'analyse
- savoir construire une expression personnelle à partir d'une matière récoltée


Cela passe par les étapes opérationnelles suivantes :
- utilisation du matériel d'enregistrement
- construction d'un projet de reportage
- méthode d'interview
- écoute analytique
- choix de montage


L'approche sera pragmatique, créative et ludique. L'objet sonore réalisé sera diffusable en écoutes publiques, sur des sites web des établissements scolaires, ou sur des radios locales par exemple.

Déroulement
Le lieu est déterminé avec l'enseignant et les rendez-vous avec les témoins sont pris avant le démarrage de l'atelier.


Séance 1 - 2 heures


- découverte de courtes pièces de documentaire sonore
- exercices de perception du son dans l'espace
- prise en main du matériel de prise de son et exercices d'enregistrement
- les bases du reportage radio


Séance 2 - 2 heures


- écoutes critiques de montages réalisés à partir des prises de son de la séance 1
- exercices d'interview
- préparation de la sortie : déterminer les objectifs du reportage, rédiger le guide d'entretien, lister les prises de son d'ambiance à réaliser


Séance 3 - 4 heures


Sortie sur site, interviews et prises de son d'ambiance


Entre les séances 3 et 4 : montage et mixage du reportage par les intervenants


Séance 4 - 2 heures


Finalisation avec les élèves du montage et du mixage, enregistrement des papiers (introduction et conclusion du reportage) si nécessaire.
Préparation de la séance d'écoute.

Séance 5 - 3 heures

Séance d'écoute publique du reportage finalisé, dans le lieu (intérieur ou plein air) sur lequel le reportage a été réalisé. Cette séance d'écoute est présentée par les élèves. Les témoins qui ont participé au reportage sont invités à s'exprimer.


Ou


Déplacement dans une radio associative et enregistrement d'une émission plateau présentée par les élèves et diffusant le reportage. Diffusion de cette émission sur les ondes de la radio.

Modalités
Cet atelier est prévu pour une classe de collège.
Il nécessite :
- une salle de classe ou autre, et ponctuellement une seconde salle serait appréciable (pour les exercices en deux groupes)
- du matériel d'écoute (lecteur CD ou entrée MP3 ou ordinateur avec enceintes suffisamment puissantes)
- la participation de l'enseignant


Tout le matériel de prise de son est mis à disposition par l'association. Tout le montage sonore est réalisé par les intervenants, avec leur matériel et en dehors des temps d'atelier.


S'il est éloigné de l'établissement, le transport sur le site peut être pris en charge par le Conseil départemental.